Ma Rhinoplastie: tout ce qu’il y à savoir

Hello les choux !

Aujourd’hui, je fais mon retour avec un article un peu spécial puisque je vais vous parler de ma rhinoplastie. Si vous me suivez sur Youtube (si ce n’est pas le cas, qu’est-ce que vous attendez?), vous aviez sûrement entendu dans la vidéo résolutions 2018 que j’avais décidé de me faire opérer du nez. Je vais donc vous en dire plus à ce sujet.

Tout d’abord, je tiens à préciser que je ne prône pas la chirurgie, loin de là. Si on peut arriver à s’accepter comme on est, je trouve que c’est mieux et que c’est un point fort, une force de caractère. Malheureusement, je n’ai jamais réussi à vivre avec ça et la seule solution était la rhinoplastie ou du moins, la chirurgie. Petit point important que j’ai envie de vous mentionner dès le début de cet article, ce n’est pas une opération anodine. Ca reste une grosse opération même si ça n’en a pas l’air et il n’y a rien d’agréable après l’intervention.

Je vous fais cet article parce que je sais ce que c’est d’être complexée et je sais que parfois, il n’y a que deux solutions: soit l’accepter, soit passer par la case chirurgie. Ce que je veux dire c’est que si on a des kilos en trop, un peu de sport et une alimentation saine suffisent la plupart du temps (je parle en dehors de maladies bien sûr). Mais le nez, et bien on peut pas faire du sport pour le changer.

J’ai toujours été complexée par mon nez depuis le collège. Pas quand je me regardais de face puisqu’il n’avait rien de spécial de face, mais de profil c’était une autre histoire. J’avais une bosse disgracieuse (à mes yeux) et peu importe les mots d’encouragement et rassurants de mon entourage, je ne voyais toujours que ça. Oui, il y avait pire et il y a toujours pire dans la vie mais ça restait mon complexe, LE truc au-dessus duquel je n’ai jamais réussi à passer.

Je vais donc vous donner mes conseils qui s’appliquent à tous types de chirurgie esthétique et vous parler de mon opération.

1.Prendre le temps d’y réfléchir.

Oui, c’est très important. Parce que comme on dit, le nez c’est au milieu de la figure et du coup, il y a forcément du changement dans ce genre d’opération. C’est la première chose que mon chirurgien m’a dit. Mais j’y reviendrais plus tard. Il ne faut pas vous lancer sur un coup de tête. Se réveiller un matin et se dire « tiens, j’aime pas mon nez je vais le faire refaire », c’est à éviter. Ça fait des années que j’en parle, que j’y réfléchis et même quelques jours avant mon opération et malgré que je sois sûre de moi, je me suis posé cette question: « est-ce que je suis sûre de vouloir faire ça? Est-ce qu’il n’y a pas d’autres solutions? Est-ce que je ne vais pas regretter? ». Parce que oui, on peut regretter si ça n’a pas été mûrement réfléchit. Même des personnes qui étaient sûres de leur choix ont parfois du mal à accepter leur nouveau visage.

Surtout, s’il vous plaît, ne décidez pas de faire une opération parce que c’est devenu banal ou parce que votre idole l’a fait. Je trouve ça d’ailleurs dangereux que toutes ces stars de téléralité prônent la chirurgie esthétique en donnant des codes promo et en postant des photos des cliniques privées dans lesquelles ils vont sur les réseaux sociaux avec le sourire et comme si c’était rien. C’est quelque chose que vous devez faire pour vous et uniquement parce que vous l’avez décidé. A partir de ce moment, les autres non rien à dire et s’ils ont quelque chose à dire, vous devez passer au-dessus et vous écoutez vous.

 

2. Se renseigner sur l’opération, les risques, etc…

Mon première réflexe, quand j’ai pris ma décision, a été de chercher sur internet comment se passer une rhinoplastie, comment le chirurgien procède, quels sont les risques, si j’allais avoir mal, combien de temps faudrait-il pour que je récupère de l’opération, etc… Le chirurgien vous expliquera tout ça bien évidemment mais c’est toujours mieux d’être au courant avant que de prendre peur pendant la rencontre avec le médecin.

Il faut savoir qu’il y a plusieurs sortes de rhinoplastie et que la méthode utilisée dépend du chirurgien. Elle est soit par voie ouverte ou fermée. En gros, soit il ouvre le nez pour avoir accès à toute l’ossature et vous aurez des « cicatrices » soit il procède par les narines et ne fait pas d’incisions visibles. Il faut savoir aussi que le choix de la méthode dépend entièrement du « problème ». Si c’est le même que le mien, vous aurez une rhinoplastie par voie ouverte puisqu’il doit toucher entièrement à l’os.

Ce que je vous conseille aussi c’est de regarder des vidéos de personnes ayant subis le type d’opération que vous envisager de subir. Ca vous permettra de vous rendre mieux compte de ce que c’est mais aussi, d’avoir des avis d’autres personnes sur le sujet. Youtube est une mine d’or.

 

3. Trouver le bon chirurgien et prendre rendez-vous pour une première consultation

Et ça prend du temps. J’ai fait énormément de site internet de chirurgiens avant de me décider à prendre rendez-vous avec le mien. N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant pour savoir s’il ne peut pas vous recommander quelqu’un. Personnellement, je ne l’ai pas fait puisqu’il n’était pas dans la même région.

Renseignez-vous sur lui. N’hésitez pas à farfouiller partout pour voir s’il n’a pas d’avis négatifs et si les avis sont objectifs ou payés. Ce que j’ai fait aussi, j’ai regardé sur l’ordre des médecins pour voir s’il avait déjà eu des plaintes ou autres. Mais si je peux vous donner un conseil, fiez vous à votre instinct. Si vous ne le sentez pas, n’y allez pas. Si vous avez un doute alors rencontrez-le et vous verrez bien à ce moment-là.

Personnellement, je n’ai pas été à plusieurs endroits. J’ai d’abord pris un rendez-vous avec un chirurgien qui me paraissait spécialiste dans ce domaine et si je n’avais pas eu de feeling avec lui, j’aurais recommencé mes recherches et serais aller ailleurs.

 

4. La première consultation

Ca reste un moment stressant. Quand vous êtes sûr de vous, que vous savez que ça se concrétise et bien ça devient flippant parce que oui, ça se concrétise. Vous rencontrez le chirurgien et là vous saurez si c’est lui ou pas.

Par rapport à mon expérience, je sais que j’ai tout de suite était rassurée quand on a commencé à en parler. J’ai tout de suite senti qu’il connaissait vraiment très bien son sujet et que je ne craignais absolument rien sur le résultat final (même si on a toujours une petite partie de nous qui nous dit que ça peut arriver jusqu’à la fin). Il m’a tout de suite mise à l’aise en me demandant ce que je voulais faire ou du moins, pourquoi j’étais là. En fait, pour moi, c’est un bon chirurgien parce qu’il ne m’a pas regardé en me disant « ok, il faut faire ça, ça et ça et puis ça aussi ça serait pas mal ».

Je lui ai dit que mon problème c’était la bosse et il n’a pas cherché plus loin. Il m’a donc expliqué qu’effectivement, j’ai une bosse plus ou moins visible mais qu’effectivement, mon nez n’avait rien de vilain. Il m’a ausculté et là, il a vu que la bosse était un peu plus imposante qu’elle n’en avait l’air. J’ai bien ri au « ah oui effectivement » qu’il a lancé en touchant mon nez.

Après l’auscultation, il m’a donc expliqué ce qu’il allait faire. Son but n’était pas de changer totalement mon nez mais d’y apporter les changements nécessaires pour qu’il soit naturel et harmonieux. Il a tout simplement écouté ce que je voulais. En revanche, je ne me suis pas imaginé tout le travail que ça allait être. Mais ça je vous détaillerais tout ça plus bas.

Ayant aussi un peu de mal à respirer depuis quelques années, il m’a fait passer un scanner pour s’assurer qu’il n’y avait rien ou qu’il y avait quelque chose. Sachez que si vous avez le moindre problème respiratoire dû à votre nez, une partie de votre opération peut être prise en charge par la sécurité sociale. Moi ça n’a pas été mon cas puisqu’effectivement j’ai une déviation mais pas assez importante pour justifier la prise en charge.

 

5. La deuxième consultation

Personnellement, étant plus que décidée et déterminée, le jour de l’opération avait été fixé lors de la première consultation. Mais souvent, cela se fait lors de la deuxième si j’ai bien compris. Ma deuxième consultation a été une consultation pour vérifier mon scanner et pour bien revoir tous les points avant l’opération.

Il m’a tout réexpliqué afin d’être sûr que j’ai toutes les informations en main et m’a également donné toutes les directives pour avant, pendant et après l’opération. C’est aussi à ce moment-là où vous signez le devis, l’accord pour l’opération et qu’on vous donne un truc de 4 pages à lire sur tous les risques et compagnie. Un peu comme les conditions générales d’utilisation où vous devez cliquer sur accepter.

On vous explique aussi que vous devez prendre rendez-vous avec l’anesthésiste (ou les anesthésistes) qui travaille généralement avec lui 15 jours maximum avant l’opération. Il vous demandera vos traitements en cours, vos problèmes de santé et tout ça et surtout, il vous donnera un bilan sanguin à faire et à apporter le jour J.

 

6. Le jour J

Je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit-là. Je pense qu’inconsciemment j’étais à la fois excitée et stressée par l’opération ou plutôt le après. J’avais quand même peur du résultat ou que ça ne me plaise finalement pas. Du coup, j’ai pas mal cogité et peu dormi.

Je suis arrivée à la clinique où on m’a crée mon dossier avec tous les papiers que j’ai dû amener. On m’a mis le petit bracelet pour que le chirurgien sache que c’est bien moi (a) et on m’a emmené dans ma chambre. Je ne sais pas si c’est le cas avec tous les chirurgiens mais le mien m’a fait hospitalisée pour une nuit.

J’ai mis ma blouse après avoir fait ma douche à la bétadine et une petite heure après, j’étais partie pour la salle d’opération. Zéro stresse. Enfin un petit peu mais pas comme pour mes opérations précédentes où j’avais envie de pleurer et de m’enfuir en courant.

Je me suis réveillée plus de 4h après, mon opération ayant durée presque 4h. Et oui, quand je disais que ce n’est pas une petite opération comme on le pense. Non seulement il m’a enlevé la bosse mais il m’a rajouté du cartilage vers la pointe du nez car mon nez était trop fin et ma peau allait tomber vers l’avant puisqu’elle n’était plus retenue par la bosse. Il m’a aussi réduit les narines pour que le tout soit harmonieux.

Bien sûr, tout ça ça ne se voit pas quand vous vous réveillez puisque vous avez un plâtre qui vous prend la moitié du visage.

 

7. L’après

J’ai donc gardé les mèches (sorte de papier qu’il met dans le nez pour contenir les saignements et autres) jusqu’au vendredi (je me suis fait opérer un mercredi) et il m’a retiré le plâtre le jeudi de la semaine suivante. Autant vous dire que c’est une semaine sans se laver les cheveux pour ne pas prendre le risque de le mouiller.

Quand il m’a retiré les mèches, tout s’est bien passer mais quand il m’a enlevé le plâtre et les points de suture, j’ai manqué de faire un malaise. Pourquoi? Le stresse de se voir, la peur de ne pas aimer, de ne pas se reconnaître ou que ce soit râté, la douleur aussi parce que quand il enlève le plâtre, on dirait qu’il vous enlève le nez avec et n’en parlons pas des points.

Par contre, c’est vite oublié par la joie de découvrir un nez tout droit (ou presque pour moi puisque je garderais une légère bosse de rien du tout) et harmonieux. Ce qui m’a fait vraiment plaisir c’est que je me ressemblais toujours. C’est moi mais en mieux. Et je le remercie pour ça. Il a écouté ce que je voulais et surtout, il ne m’a pas fait ce qu’il appelle le petit nez en trompette que tout le monde souhaite avoir. Il a compris que mon nez me convenait mais juste sans la bosse. Et c’est ça un bon chirurgien. Il écoute avant tout ce que vous voulez et vous suggère des choses sans que ça aille à l’encontre de vos désirs.

Le gros inconvénient pendant tout ça en dehors du plâtre et des mèches c’est qu’il faut dormir à demi-assis et ensuite la tête surélevée. Mon chirurgien m’a aussi dit de ne pas dormir sur le côté après le retrait du plâtre mais malheureusement je bouge beaucoup dans mon sommeil donc je me suis souvent réveillée sur le côté malgré que je me cale ou me coince pour que ça n’arrive pas.

Il y a une chose à savoir. Quand vous faites une rhinoplastie (ou même une autre chirurgie il me semble), vous ne verrez le résultat définitif qu’un an après. Pourquoi? Parce que le nez est gonflé et surtout, il va continuer à « travailler » au fil de cette année. J’ai eu de la chance aussi parce qu’au bout d’un mois, on ne voyait même plus que j’ai été opérée ou seulement quand je levais la tête laissant apparaître les cicatrices des incisions. Même après le retrait du plâtre, si je n’avais pas eu tous ces bleus, ce serait passé inaperçu.

Après le retrait du plâtre, je prends rendez-vous pour dans deux mois afin de voir et de contrôler que tout va bien. Le chirurgien vous fera forcément un suivi durant cette année de « guérison ».

ATTENTION: Avis aux personnes portant des lunettes ou adeptes de lunettes de soleil. Je n’ai pas eu le droit d’en porter avant mon rendez-vous des deux mois après le retrait du plâtre à cause du poids des lunettes sur l’os. Je pense que c’est pour ne pas prendre le risque de voir une nouvelle bosse se former ou autre. 

 

8. Cinq mois après, ça donne quoi…

Et bien, je suis ravie. Mon nez continue de dégonfler et je commence à voir le résultat final approcher et je suis trop contente. On ne voit presque plus du tout mes cicatrices et ça c’est vraiment top. J’ai encore un peu le bout du nez désensibilisé mais ça devient beaucoup moins qu’avant au fil des jours. Je peux enfin reporter mes lunettes et faire du sport comme une personne normale. En fait, j’ai repris une vie normale. Je peux me moucher, je suis même allée à Disney. Bon après, j’ai eu un peu peur parce que je vous avoue que j’ai eu un peu mal à la fin de la journée à cause des chocs dûs aux attractions.

Je me sens beaucoup mieux maintenant que je suis débarrassée de ce complexe. Je revis, je suis une nouvelle mois mais en une meilleure version. J’ai toujours des complexes dont j’essaie de me débarrasser (non pas par la chirurgie #plusjamais) mais je vis avec. Je me sens beaucoup mieux dans ma peau et je ne regrette rien. Je dois revoir le chirurgien au mois de septembre pour faire un nouveau contrôle et ça fera six mois donc j’en serais à la moitié.

 

J’espère que cet article vous aura plu et qu’il pourra aider des personnes ayant le même complexe. N’hésitez pas à me poser des questions pour les personnes intéressées et je vous mets le lien de la vidéo juste à la suite puisque j’ai fait une vidéo pour ceux qui auraient la flemme de lire ce pavé 😂

Prenez soin de vous 💋

Publicités

10 commentaires sur “Ma Rhinoplastie: tout ce qu’il y à savoir

  1. Bel article très bien expliqué, qui plus esta bec vécu.
    J’ai créé un article également sur les chirurgies et leurs abus… Mais comme je disais, si besoin, tant que cela reste naturel, tant mieux de se sentir bien.
    Et toi c’est le cas, tu n’as pas changé ta morphologie, mais retiré la bosse qui te dérangeait.
    Beau retour, bravo !!

    Aimé par 1 personne

  2. Je vais garder ton article sous la main, mon nez me complexe aussi mais je ne veux pas le refaire en entier juste enlever aussi ma bosse donc en limant je crois ou je ne sais plus comment il appelle ça. Tant mieux si tu te sens mieux je te comprends bisous ma belle

    Aimé par 1 personne

    1. Alors, je voulais la même chose mais mon chirurgien m’a expliqué que s’il ne faisait que ça, je n’aurais pas un beau nez. Enfin les proportions seraient vraiment pas bonnes donc je te conseille de voir avec un excellent chirurgien qui arrivera à garder ton nez naturel mais en le modifiant ce qu’il faut 😘

      J'aime

    1. Bonjour, mais derien ! Et merci à toi d’être passée sur le blog ! Alors je ne me souviens plus exactement au bout de combien de temps mais j’avais quand même le nez encombré pendant trois semaines je crois. Comme si j’avais un rhume. Ça partait et ça revenait 😊

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s